© 2018 FERTEMIS PARCS  & JARDINS - 1, Rue Neuve - 27430 ST ETIENNE DU VAUVRAY

Si les vertus de SCORAMIDE - SCORAMIDE PLUS sont désormais bien connues pour l’entretien des pelouses, il est un domaine où ces mêmes vertus sont particulièrement appréciées, c’est celui du potager.

SCOMARIDE - SCORAMIDE PLUS AU POTAGER - LA SANTÉ ET LA QUALITÉ DES CULTURES LÉGUMIÈRES :

SCORAMIDE - SCORAMIDE PLUS : Une alimentation complète et durable

SCORAMIDE - SCORAMIDE  PLUS sont des fertilisants complets qui contiennent les éléments nutritifs nécessaires au développement des cultures fruitières et légumières.

L’azote à libération lente de SCORAMIDE - SCORAMIDE  PLUS garantit une croissance et une maturation harmonieuse et uniforme produisant ainsi des légumes mieux calibrés.

Le phosphore et la potasse assurent le juste équilibre en éléments majeurs.

La magnésie indispensable à la formation des sucres et à l’activité chloropyllienne facilite la respiration et la croissance des plants.

SCORAMIDE - SCORAMIDE PLUS : Un développement racinaire renforcé.

Sa forme d’azote particulière se transforme lentement et uniformément dans le sol. Elle subsiste sous forme ammoniacale durant quelques semaines pendant lesquelles elle est activement exploitée par les racines des jeunes plants afin de synthétiser les protéines. Le développement racinaire s’en trouve renforcé.


SCORAMIDE - SCORAMIDE PLUS : Un apport de calcium bénéfique à la vie du sol

Grâce à sa haute teneur en chaux active et contrairement à tous les autres engrais azotés qui acidifient le sol, SCORAMIDE - SCORAMIDE PLUS luttent contre acidification des sols source de blocage des éléments nutritifs.

Le sol est plus aéré et mieux irrigué. Le développement des bactéries qui contribuent à la minéralisation des éléments nutritifs est plus intense.


SCORAMIDE - SCORAMIDE PLUS : Un apport de calcium qui limite le développement des herbes

Avec SCOMARIDE - SCORAMIDE PLUS, le développement des herbes acidophiles est limité par l’apport de calcium réduisant ainsi considérablement les coûts, les efforts et le temps lié au désherbage.

Pour une meilleure efficacité, utiliser la technique du faux semis ; au printemps, après retournement du sol, lorsque les mauvaises herbes lèvent, apporter SCORAMIDE en conditions humides à 80g/et apporter SCORAMIDE PLUS, toujours en conditions humides à la dose de 45 g/m².

Attendre 15 jours à 3 semaines que le produit soit bien dilué dans le sol, biner légèrement avant de semer ou repiquer.


SCORAMIDE - SCORAMIDE PLUS : Un apport de calcium qui rend les légumes et les fruits plus résistants

L’apport de calcium renforce les tissus cellulaires des plants qui sont ainsi plus robustes et plus résistants. Combiné à un meilleur développement racinaire et à l’absorption lente de l’azote le calcium réduit à néant le risque de talure.

La production obtenue est de meilleure qualité et la conversation dans le temps est nettement améliorée.

SCORAMIDE - SCORAMIDE PLUS : Des légumes plus sains


De nombreuses expériences ont montré que la diffusion lente et continue de l’azote limitait fortement le taux de nitrates dans les fibres, comparativement à d’autres engrais. La totalité de l’azote étant transformée en éléments nutritifs, il ne subsiste pas de résidus nocifs.


La production de légumes sains est ainsi assurée.

SCORAMIDE - SCORAMIDE PLUS : Un rendement accru

L’utilisation de SCORAMIDE - SCORAMIDE PLUS au potager est la garantie d’un meilleur rendement grâce à une production plus saine et des légumes mieux calibrés et plus résistants.

L’épandage de SCORAMIDE - SCORAMIDE PLUS accélère la décomposition des résidus de la récolte à l’origine des pourritures et réduit les risques de rhizoctonia, sclérotinia, hernie du chou, fonte des semis (pithium, pourritures des racines (phytophora).

Les insectes ravageurs du sol et les limaces sont également sensibles aux apports de SCORAMIDE - SCORAMIDE PLUS.


SCORAMIDE - SCORAMIDE PLUS : Un environnement préservé

L’efficacité de SCORAMIDE - SCORAMIDE PLUS est circonscrite à la zone d’épandage. L’azote ammonical retenu dans le sol reste à la disposition des plants, et n’est pas facilement lessivé par la pluie ou l’eau d’irrigation. Après transformation et absorption par les légumes il ne subsiste aucun résidu, ni dans le sol, ni dans les eaux souterraines ou de surface.